OVNIS : Le ministère japonais de la Défense envisage des procédures

ovnis japon

Publié le 03/05/2020

Le ministère japonais de la Défense prévoit d'élaborer des protocoles en cas de rencontres potentielles avec des OVNIS, suite aux publications du 27 avril 2020 par le département américain de la Défense de vidéos montrant des phénomènes aériens non identifiés.

Le ministère envisagera des procédures pour répondre, enregistrer et rapporter les rencontres d'OVNIS, car leur nature inconnue pourrait créer de la confusion parmi les pilotes des Forces d'autodéfense.
 
Les vidéos publiées par le département américain de la Défense, prises en 2004 et 2015, montrent un objet volant elliptique.
 
Le ministre japonais de la Défense, Taro Kono, a déclaré mardi que les pilotes des Forces japonaises d'autodéfense (FD) n'avaient jamais rencontré d'OVNI, avant d’ajouter que le ministère établira des protocoles pour faire face à cette possibilité.
 
Selon le ministère, des avions de chasse de Forces japonaises d'autodéfense (JSDF) de sept bases situées de Hokkaido au nord à la préfecture d'Okinawa au sud sont chargés de surveiller et identifier les avions de nationalité inconnue.
 
S'il apparaît qu'un tel avion puisse entrer dans l'espace aérien japonais, alors les chasseurs l'invitent à changer de cap en anglais. Une fois sa nationalité déterminée, la demande est renouvelée dans la langue de ce pays.
 
Si l'avion pénètre dans l'espace aérien japonais, la JSDF peut tirer des coups de feu, y compris des rondes de traçage, et le forcer à atterrir. Il n'est pas établi que de telles procédures seraient efficaces contre les ovnis.
 
Il est possible que des OVNIS ne puissent pas être détectés par des systèmes de radar terrestres et pourraient donc être rencontrés par des avions de la JSDF en mission de formation ou de surveillance.
 
"Si (des OVNIS) sont rencontrés, l'entraînement sera immédiatement annulé", a déclaré une source de la JSDF.  « Nous chercherons à l'identifier à une distance de sécurité, y compris s'il s'agit d'un drone, et à le signaler au Centre de défense aérienne pour obtenir des ordres. »
 
"Pour être honnête, je ne crois pas aux OVNIS", a déclaré Kono, le Ministre des Affaires étrangères du Japon.